Actualites  Archives
 Inscription | Plan du site | 3  visiteurs actifs  
  
     A la Une
  Actualités
  Dossiers
  Coin Technique
  Annonces Web
  Référencement

     Diagnostic
  Popularité Site Web
  Positionnement Moteur
  WebPage Alerte
  Positionnement Google

     Archives
  Sélection
  Expérience qui parle
  Internet quotidien
  Tous les dossiers

     Services
  Communiqués de Presse

     Contact
  Nous contacter
  La protection des données personnelles

     Technique
  Merise

     Login
   
    
Inscription

Mot de passe oublié?

   Sondage
Pour vous, l'affiliation est ?
15%morte et enterrée
11%revenue sur le devant de la scène
20%en train de se rationnaliser
31%une vaste escroquerie
24%un moyen de gagner de l'argent

 Actualités > Dossiers


Ce qui bloque les robots des moteurs de recherche
Avez-vous déjà tenté de visualiser des pages web récentes avec des navigateurs de première génération du type Netscape 1.0 ? Non ? Et pourtant, vous auriez la même " vision " que le robot d'un moteur de recherche et les mêmes problèmes : Non-interprétation des pages organisées en frames, illisibilité des codes flash, plantage pur et simple à la lecture des liens traités avec du javascript, expectative face aux redirections, etc.

Les robots chargés d'extraire le contenu de vos pages pour le ramener aux moteurs de recherche sont même encore plus sensibles car ils parviennent difficilement à lire les liens contenus dans les images à zones cliquables (MAP) et ils se bloquent devant les pages dynamiques (ASP, CGI, etc.). En dehors des pages classiques constituées de texte et de liens hypertextes traditionnels, ces robots sont en définitive très pointilleux sur le contenu qu'ils peuvent accepter.

Vous pourriez me dire que tout ça n'est pas bien grave car avec les balises TITLE, DESCRIPTION et KEYWORDS, le robot à bien suffisamment de matière pour rendre vos pages réactives. Erreur ! En effet, certains robots de recherche ne savent toujours pas interpréter les balises META et doivent récupérer le contenu visible de vos pages : texte, liens. De plus, la présence de liens hypertextes " lisibles " est primordiale si vous souhaitez que le robot parcoure l'ensemble de l'arborescence de votre site pour que le moteur indexe l'intégralité de vos pages. Enfin, il a été repéré que les moteurs de recherche donnaient une meilleure place aux pages qui avaient des liens vers d'autres pages plutôt qu'à celles qui n'en ont pas du tout ; la présence de liens javascript est équivalente à pas de liens du tout puisqu'ils ne sont pas interprétés.

Les FRAMES.

Très en vogue il y a 2 ans, notamment sur les sites français, les systèmes de frames (cadres) perdent peu à peu du terrain. Au-delà des aspects esthétiques et ergonomiques, une des raisons réside notamment dans le fait que les créateurs de sites comportant des frames ont toutes les peines du monde à référencer efficacement leur œuvre dans les moteurs de recherche.

Les robots des moteurs de recherche se comportant comme les navigateurs de première génération, ils ne parviennent pas à interpréter la balise html frameset ; ils ne peuvent pas alors suivre le lien qui s'y trouve pour visiter le reste du site, restent bloqués sur la première page, et indiquent au moteur qu'il n'y a rien de plus à visiter. Celui-ci sanctionne alors immédiatement cette apparente pauvreté en contenu par un positionnement catastrophique.

Bien optimisé, un site comportant des frames peut pourtant se révéler le moyen le plus efficace de positionner de manière optimale dans les moteurs. En effet, il est bon de se remémorer les centres d'intérêts des robots de recherche (des mots clés, des liens) et l'existence de la balise noframes qui permettait à l'origine d'offrir un contenu alternatif aux navigateurs qui ne reconnaissaient pas les frames. La solution est alors très simple : en plus d'avoir renseigné correctement les balises TITLE, meta KEYWORDS et DESCRIPTION, vous allez placer entre les balises NOFRAMES les éléments que recherchent le robot : le contenu du TITLE pour les mots clés, la phrase du meta description pour les moteurs qui ne reconnaissent pas les balises META, et des liens hypertextes vers des pages du site afin que le robot puisse parcourir librement l'arborescence. Le contenu de cette zone noframes n'a pas à avoir une composition graphique car il est absolument invisible aux yeux des visiteurs, à moins qu'ils ne possèdent Netscape 1.0.

L'avantage d'optimiser une page avec des frames est que vous pouvez vous contenter de placer comme seuls mots les uniques mots clés qui importent pour la réactivité de votre site ; sur une page traditionnelle, les mots clés seront généralement perdus au milieu du texte qui doit s'afficher à l'écran et qui est uniquement pensé pour attirer l'attention des visiteurs.

Javascript, flash et autres effets spéciaux.

Les robots de recherche requièrent des liens dès la page d'accueil du site qu'ils doivent indexer afin d'en visiter l'arborescence et d'en mesurer l'ampleur. Même si vous voulez que seule la page d'accueil réagisse, il est bon que les moteurs de recherche référencent l'intégralité de votre site car s'il est jugé comme comportant du contenu, il sera positionné de meilleure manière. Vous devez donc permettre aux robots de parcourir l'intégralité du site.

Les robots savent interpréter les liens hypertextes du texte et des images, mais rien de plus : les images à zones cliquables (images " map "), les liens gérés par des codes javascript ( pour créer par exemples des boutons qui s'allument lorsqu'on passe dessus ) et les animations flash avec des liens inclus ne sont pas reconnus.

L'efficacité d'un référencement ne devant pas pour autant remettre en cause la qualité graphique d'un site, voici deux solutions à votre problème :

  • Si ce n'est pas déjà fait ailleurs, placez des liens hypertextes traditionnels en bas de la page que vous référencez. Vous pouvez très bien les écrire dans une taille de caractère minuscule ou bien leur donner pour texte un " . " ou tout autre caractère qui puisse ne pas nuire à la composition graphique globale de votre site. N'oubliez pas que pour satisfaire certains moteurs qui ne reconnaissent pas les balises méta, il est fortement conseillé de placer du texte descriptif de manière à ce qu'il s'affiche à l'écran. Pourquoi ne pas s'en servir pour intégrer des liens sur certains mots du texte ?
  • Mettez en place une page intermédiaire contenant une balise frameset qui aurait pour seul but d'appeler la page que vous souhaitiez référencer à l'origine. Cette dernière, qui contient les effets spéciaux que vous ne souhaitez pas modifier reste en l'étant, par contre vous créez une page dans laquelle vous allez placer du texte descriptif et des liens. Ces éléments se retrouvant alors dans une page de frame, ils seront invisibles pour les visiteurs puisque ces derniers ne verront que la pageaux effets spéciaux; de plus, étant placés entre balises noframes, ils seront récupérés sans encombre par le robot. Vous avez donc au final une page qui sert à afficher les éléments visuels " complexe " et une autre que vous allez référencer et qui est là pour appeler à l'écran la première et à offrir aux moteurs ce qu'ils attendent lors de l'indexation.

NDLR
Pour compléter cet article, vous lirez avec intérêt :

"La Check-list des connaissances et étapes nécessaires à la promotion efficace des sites web" par Jean-François Faure
"De quoi dépendent les résultats du référencement d'un site ?" par Anthony Alberti
"Les fausses astuces du référencement" par Anthony Alberti
"SPAM ou ANTI-SPAM : lequel est le pire ?" par Claude Binette

Anthony Alberti / e-consultant SAM

[17.06.2002 18:45 - Anthony Alberti]

 Imprimer Donner votre avis

 
 

Sam-Mag - Un site du réseau ACORUS 1996-2007
© Copyright ACORUS All rights reserved.- Mentions légales

Ce site respecte la loi Informatique et Libertés. Pour en savoir plus sur la protection des données personnelles, cliquez

 
Webmaster