Actualites  Archives
 Inscription | Plan du site | 1  visiteur actif  
  
     A la Une
  Actualités
  Dossiers
  Coin Technique
  Annonces Web
  Référencement

     Diagnostic
  Popularité Site Web
  Positionnement Moteur
  WebPage Alerte
  Positionnement Google

     Archives
  Sélection
  Expérience qui parle
  Internet quotidien
  Tous les dossiers

     Services
  Communiqués de Presse

     Contact
  Nous contacter
  La protection des données personnelles

     Technique
  Merise

     Login
   
    
Inscription

Mot de passe oublié?

     Rechercher
    
   

 Actualités


Phase 4 : la vie du site (suite)
Nous allons traiter ici de l'e-mailing et des échanges de liens, deux techniques très répandues.
La première est l'outil idéal pour fidéliser et acquérir des clients.
La seconde augmente la popularité d'un site et multiplie les portes d'entrée vers ce site.
L'e-mailing
Pour comprendre l'intérêt d'une campagne d'e-mailing, nous nous sommes tournés vers Stéphane Olaïzola de NP6, http://www.mailperformance.com , société Internet et spécialiste des stratégies e-mailing.
La question que nous lui avons posée : « webmaster du site d'une PME, j'entends souvent parler d'e-mailing. Mais, à quoi me servirait concrètement une campagne d'emailing ? »
« Deux objectifs bien distincts motivent les campagnes d'emailing : la fidélisation et l'acquisition de nouveaux clients.
Le premier représente 90 à 95% des envois de l'e-mail marketing et se concrétise le plus souvent sous la forme d'une newsletter. Partout, on nous sensibilise à l'intérêt de la qualité du contenu. Il en est de même pour l'e-mailing. Grâce à un contenu de qualité et un graphisme simple et efficace, on va pouvoir proposer aux internautes un « échange de valeur » : vous nous fournissez quelques renseignements sur vous (adresse, e-mail, taille de l'entreprise, niveau de décision, échéance d'un nouveau projet...). En échange, nous vous adressons une information de qualité.
Pour réussir, la newsletter doit respecter le principe de l'opt-in : j'exprime mon consentement et je peux me désabonner dans chaque e-mail reçu. La démarche marketing va ensuite permettre, grâce à des solutions dédiées, comme Mailperformance, de suivre les ouvertures, les clics et les demandes d'informations.
A savoir : pour parler d'opération marketing, il faut, en amont, une qualification des destinataires et en aval, une analyse des retombées et des comportements.

Le deuxième objectif, l'acquisition, peut jusqu'à présent être traitée en « opt-out » pour les campagnes B2B. La nouvelle loi sur la confiance en L'Economie Numérique (loi LEN) pourrait modifier cela. On parle aujourd'hui plutôt d'opt-out encadré, mais dans tous les cas l'utilisation des principes de l'opt-in donnent de meilleurs résultats. Ce qu'il faut, c'est s'assurer de la qualité des fichiers d'adresses fournis par les loueurs et du sérieux de ce dernier. Informez-vous de la source de collecte et vérifiez par vous-même en vous inscrivant. On va alors regrouper plusieurs sources, créer un message, analyser les cibles (le plus intéressant en B2B étant de toucher les décideurs et les prescripteurs) et d'étudier l'adéquation entre cible et message. Enfin, si l'on veut progresser et toujours mieux utiliser ces outils, il faut mener une analyse marketing (même simple). Elle permettra alors de poursuivre cette démarche pour élaborer « le plan fichier ». Le travail « multicanal » permet, par exemple, de relancer tous ceux qui ont cliqué par un appel téléphonique.

Je finirai en donnant quelques indicateurs chiffrés et des prix : on estime qu'un bon taux d'ouverture de mails se situe aux alentours de 30% pour une cible grand public et de 40% pour une cible professionnelle. On peut aussi estimer qu'un taux de clic de 8% sur une newsletter, est bon. La régularité est un facteur de succès. Le coup d'envoi d'un e-mailing est 50 fois moins cher qu'une lettre papier (pas de coûts de matérialisation du message), et 10 fois moins cher qu'un faxing.
Pour tout complément d'information, n'hésitez pas à contacter Stéphane Olaïzola : so@np6.com

Les échanges de liens
Les échanges de liens façon 2003 – 2004 n'ont plus grand chose en commun avec les échanges de liens de 1996. Ils sont devenus plus professionnels ; il s'agit de bien préparer le terrain.
Multiplier les portes vers votre site, c'est faciliter les 35% de visites qui arrivent sur les sites Internet via des liens externes.
D'abord, il faut savoir que rien ne vaut les liens naturels, c'est-à-dire ceux qui se sont créés sans que vous ayez eu à les solliciter. Comment les gagner ? En développant un contenu de qualité, susceptible d'intéresser les internautes des autres sites. Si les webmasters des autres sites estiment que votre contenu pourra intéresser leurs internautes, ils feront volontiers un lien vers vous. Un lien vers un site de qualité, c'est de la qualité gagnée pour leur site ! Que du bonus pour leur image de marque !
Mais ces liens naturels n'empêchent pas de se lancer dans un programme ambitieux d'échanges de liens. Les règles de base pour réussir ce programme :
- sélectionnez des sites de qualité : populaires, inscrits dans les index des moteurs, avec un bon page rank.
- sélectionnez des sites qui vous correspondent : il faut que leur activité soit proche de la vôtre. Sinon, l'échange de liens sera purement quantitatif, ce qui n'a aucun intérêt et ne vous rapportera pas de nouvelles visites.
Pour vous aider dans cette sélection éditoriale, utilisez la fonction related:wwwmonsite.com. Le moteur de recherche affichera tous les sites qui se rapprochent du vôtre par leur propos éditorial et leur thématique. Evidemment, pas la peine de proposer un échange de liens à vos concurrents : certes, ils sont très proches de votre activité mais nous doutons de leur envie d'apporter du trafic sur votre site
- sélectionnez quelques dizaines de site, pas plus. Encore une fois, la qualité avant la quantité.
- établissez un contact personnalisé avec les webmasters que vous sollicitez. Montrez leur que vous n'envoyez ce mail qu'à eux, que vous connaissez leur site et que vous avez réfléchi. Ils doivent vous prendre au sérieux et comprendre l'intérêt d'un tel échange.

Une première piste très intéressante, le programme d''échanges de liens de Sam-mag. Son point fort : les sites du programme sont inscrits dans des rubriques thématiques. Ainsi, vous accédez sans problème à des dizaines, voire des centaines de site, dont l'activité est proche de la vôtre.

 Imprimer Donner votre avis

A voir également

Phase 1 : la création du site
Phase 2 : le référencement
Phase 3 : la vie du site
Utiles : des outils de promotion en ligne

 
 

Sam-Mag - Un site du réseau ACORUS 1996-2007
© Copyright ACORUS All rights reserved.- Mentions légales

Ce site respecte la loi Informatique et Libertés. Pour en savoir plus sur la protection des données personnelles, cliquez

 
Webmaster