Actualites  Archives
 Inscription | Plan du site | 3  visiteurs actifs  
  
     A la Une
  Actualités
  Dossiers
  Coin Technique
  Annonces Web
  Référencement

     Diagnostic
  Popularité Site Web
  Positionnement Moteur
  WebPage Alerte
  Positionnement Google

     Archives
  Sélection
  Expérience qui parle
  Internet quotidien
  Tous les dossiers

     Services
  Communiqués de Presse

     Contact
  Nous contacter
  La protection des données personnelles

     Technique
  Merise

     Login
   
    
Inscription

Mot de passe oublié?

     Rechercher
    
   

 Sélection


La veille sur le net
Internet est une source d’information plus qu’abondante et mise à jour régulièrement. Tout le monde peut stocker sur ce réseau des informations accessibles par tous. François JEANNE-BEYLOT, vous propose une visite guidée de cette bibliothèque virtuelle. Co-fondateur et Directeur Général de TROOVER, société spécialisée dans la recherche d’information structurée et la veille sur Internet, il vous propose une initiation avec les différents outils facilitant les requêtes et la veille sur le Net.

Chercher, rechercher, veiller …

Imaginons une bibliothèque dont les murs seraient sans cesse repoussés pour accueillir une quantité d'ouvrages toujours plus importante. Elle regrouperait tous les sujets imaginables dans toutes les langues du monde, de l'histoire ancienne jusqu'au fait divers de la veille, et ce sous toutes les formes. Il y aurait même une cafétéria où les visiteurs discuteraient, donneraient leur avis, échangeraient leur culture, interrogeraient des experts. Ajoutons à celà qu'une grande partie des ouvrages disponibles seraient mis à jour, non pas par un bibliothécaire, mais par plusieurs centaines de millions de visiteurs …

S'il nous parait difficile de passer à coté de cet étrange édifice, il ne nous reste, une fois rentrés dans cette bibliothèque, plus que deux solutions : flâner dans les couloirs à la recherche confuse d'information ou s'installer dans l'allée qui nous intéresse et y surveiller tous les mouvements, non seulement des ouvrages, mais aussi des lecteurs et des visiteurs. Un tel rassemblement de connaissances serait l'endroit rêvé d'un homme avide de savoir, en quête d'information ou tout simplement curieux.

Ce rêve, vous l'avez deviné, est à quelques clics de souris de chacun d'entre nous et, si la bibliothèque est virtuelle, l'information y est bien présente : un milliard de pages en ligne, 93 millions de sites Internet et près d'un million de nouvelles pages par jour le tout visité par quelques 380 millions de personnes. Nous sommes connectés, nous sommes donc visiteurs et acteurs, choisissons notre stratégie de recherche, le sens de notre visite dans les allées du savoir.

Pour une requête précise, les outils de recherche (moteur et annuaires), véritables documentalistes de la Toile, nous guideront vers l'ouvrage, le site approprié. Ces robots visitent de manière quasi instantanée, l'ensemble des allées de la bibliothèque, à l'affût du moindre ouvrage relatif à notre recherche. Ils vont non seulement chercher sur les titres mais aussi scanner tous les index et les pages pour y retrouver nos mots-clés. Si notre champ de recherche s'agrandit, si notre investigation recoupe plusieurs domaine, comme c'est souvent le cas, l'utilisation de plusieurs outils accroît les chances de réussite ; on choisira un outil généraliste doublé d'un annuaire ou d'un moteur spécialisé. Des recoupements nous permettrons d'affiner notre requête afin de supprimer les doublons et réduire le nombre d'ouvrages aux plus pertinents et donc d'optimiser le temps de lecture. Enfin, nous avons recueilli la liste des documents contenant l'information recherchée, il ne reste plus qu'à les analyser.

Mais avouez que, vue l'architecture de notre bibliothèque et sa tendance à l'enrichissement perpétuel, il serait dommage de s'arrêter là ! Maintenant que l'on a identifié les sources, il serait intéressant d'être informé des changements et des nouveautés sur le sujet, et pourquoi pas de connaître et échanger avec d'autres personnes, expertes ou non. … Nous allons donc passer de la recherche à la veille.

Nous pourrions revenir dans quelque temps et refaire la même recherche ; par comparaison avec la première, nous obtiendront les changements. Afin d'être averti de ces changements au plus près de leur parution, il convient de répéter cette tâche le plus souvent possible. Pour ce faire, Internet offre des outils d'automatisation des actions de recherche qui vont, à intervalles réguliers lancer leurs robots pour parcourir à nouveau l'ensemble du réseau. Mieux encore, certains logiciels "push" permettent de se tenir informé en cas de changements, en l'occurrence des nouveaux entrants, sur un domaine d'intérêt. Comme une caméra fixée dans l'allée de la bibliothèque qui nous intéresse, ils nous préviendront dès qu'un nouvel ouvrage rejoindra le rayon. Une fois paramétrés, ils nous enverront, le plus souvent par mail, les références des nouveaux documents.

De même, on trouvera des aspirateurs de sites permettant de comparer le contenu des pages d'une requête à l'autre ; comme sur deux photographies, ces outils nous permettent de suivre les évolutions des sites et leurs mises à jour. Ils offrent également la possibilité d'enregistrer le contenu d'un site Web. Cette fonctionnalité peut se révéler fort utile, car, il faut l'avouer notre bibliothèque virtuelle connaît encore quelques défauts, et notamment celui de ne garder que la dernière version d'un document. En effet, lorsqu'un webmaster apporte des corrections à une page Internet, une fois celle-ci mise en ligne, il vous sera très difficile, voire quasiment impossible de retrouver la version précédente. Pis encore, s'il supprime une de ces pages, à l'adresse indiquée répondra une page "404 NOT FOUND" et vous rencontrerez les plus grandes peines du monde pour la retrouver. Ainsi, les aspirateurs de sites apportent une solution, encore faut-il avoir aspiré la page avant les méfaits du webmaster !

Vous l'aurez compris, on ne peut, faute de place sur nos disques durs, aspirer le web entier, il convient donc de faire une sélection méticuleuse lors de la première recherche et ne s'arrêter que sur les sites dignes d'un réel intérêt. On pourra par exemple, surveiller de cette manière le site d'un concurrent ; on lancera un logiciel en "push" pour se tenir informé de l'arrivée de nouveaux concurrents ou pour instituer une veille référentielle sur son propre site Internet, ainsi le robot interrogera régulièrement les moteurs de recherche et annuaires et enverra uniquement les nouveaux résultats.

François JEANNE-BEYLOT
TROOVER.Com
fjb@troover.com

 

Tous droits réservés - Reproduction même partielle interdite sans autorisation préalable

 Imprimer Donner votre avis

 
 

Sam-Mag - Un site du réseau ACORUS 1996-2007
© Copyright ACORUS All rights reserved.- Mentions légales

Ce site respecte la loi Informatique et Libertés. Pour en savoir plus sur la protection des données personnelles, cliquez

 
Webmaster