Actualites  Archives
 Inscription | Plan du site | 3  visiteurs actifs  
  
     A la Une
  Actualités
  Dossiers
  Coin Technique
  Annonces Web
  Référencement

     Diagnostic
  Popularité Site Web
  Positionnement Moteur
  WebPage Alerte
  Positionnement Google

     Archives
  Sélection
  Expérience qui parle
  Internet quotidien
  Tous les dossiers

     Services
  Communiqués de Presse

     Contact
  Nous contacter
  La protection des données personnelles

     Technique
  Merise

     Login
   
    
Inscription

Mot de passe oublié?

 Actualités > Référencement


Du référencement au référencement marketing
Les internautes utilisent les moteurs de manière approfondie. Requêtes complexes, combinaisons de 3 mots-clés, filtrages des périmètres de recherche... nous évoluons dans un système où les internautes cherchent le résultat absolu.
C'est un paradoxe. D'un côté, l'internaute recherche de la pertinence. Et d'un autre côté, ses requêtes dans les moteurs de recherche se retrouvent noyées dans une masse considérable d'informations.

Le référencement s'attache à apparaître en bonne position sur des requêtes stratégiques. Aujourd'hui, ce n'est plus suffisant. Au delà du positionnement, il est nécessaire que les pages :
1- Répondent à la demande formulée dans la requête de l'internaute. En d'autres termes, il est nécessaire que le résultat soit pertinent. 2- Attirent l'oeil de l'internaute. A savoir, que l'internaute ait plus intérêt à cliquer sur ces pages plutôt que d'autres.

Il s'agit donc d'un double aspect qualitatif : pertinence du résultat et intérêt potentiel à le visiter.

L'optimisation marketing du référencement vise en premier lieu à répondre à ce second besoin : augmenter l'intérêt d'une page parmi des centaines ou des milliers de résultats.

Dans une page de résultats donnée, que votre page soit en première ou quatrième position, elle doit être capable "d'aspirer" un maximum de visiteurs de par son intérêt potentiel vis à vis de l'internaute.

L'internaute clique sur votre page parce que cette page uniquement, parmi la masse d'autres résultats, attire son oeil et répond à priori à son besoin.

Prenons un exemple. Au mois de juillet 2003, lorsqu'on tape la requête "livres" dans le moteur de recherche Google, nous voyons apparaître dans les quatre premières places les pages suivantes :
- "Le Monde.fr : Livres"
- "Libération.fr : Livres"
- "Libération.fr : Livres"
- "CHAPITRE.COM librairie en ligne Livres neufs, rares et épuisés"

Ma requête est assez large. Toutefois, les 3 premiers résultats ne sont pas très probants : je vois que le mot "Livres" apparaît dans le titre, mais je n'en sais pas plus. Je ne suis donc pas satisfait et potentiellement, je vais continuer à chercher plus loin.

Et mon oeil est vite satisfait. En quatrième position, je vois un résultat beaucoup plus évocateur : "CHAPITRE.COM librairie en ligne Livres neufs, rares et épuisés".

J'ai demandé des livres, et voilà que l'on me propose une librairie en ligne complète avec des livres neufs, des livres rares et des livres épuisés ! Même si ma requête était simple, cela correspond tout à fait au résultat que j'attendais. De plus, le titre utilise avec pertinence les majuscules. Cela met en valeur le site sans toutefois agresser l'oeil.

Le site Chapitre.com vient de gagner un prospect uniquement parce qu'il m'a séduit dans une page de résultats, alors que 3 autres sites apparaissaient devant.

Le raisonnement que je viens de donner pour exemple est généralisé aujourd'hui. Les internautes lisent les pages de résultats à toute vitesse, et s'arrêtent dès qu'un résultat est attirant : qu'ils sont paresseux !

Vous avez maintenant compris l'intérêt d'une approche marketing : elle répond au besoin immédiat et exploite les observations des comportements des internautes face à une multitude de résultats.

Pourtant, le constat est simple. L'approche marketing du référencement est marginale. De fait, que le référencement soit optimisé ou non pour les moteurs de recherche, cet aspect est occulté : la plupart des travaux concernent le positionnement, et non le potentiel d'intérêt des pages dans les résultats des moteurs de recherche.

Cette exploitation permet, même si le site reste à une certaine position, "d'aspirer" un nombre beaucoup plus important de visiteurs.

Par Gautier Girard.
Gautier Girard est le fondateur de Cerise Rouge, société de Conseil spécialisée dans le marketing internet et la promotion de sites. Retrouvez nos articles et nos dossiers gratuits à l'adresse http://www.ceriserouge.com

 Imprimer Donner votre avis

A voir également

Veille stratégique des mots-clés et veille concurrentielle
Une nouvelle approche du référencement marketing : la sémantique
Des conséquences positives !

 
 

Sam-Mag - Un site du réseau ACORUS 1996-2007
© Copyright ACORUS All rights reserved.- Mentions légales

Ce site respecte la loi Informatique et Libertés. Pour en savoir plus sur la protection des données personnelles, cliquez

 
Webmaster